首页 法国新闻 中法关系 入门语音 法语阅读 专题学习 法国大学 法国电影 法国香颂 留学法国 在线词典 下载 图片 招聘 院校搜索 网址 商城 论坛
目前位置:缘缘法语 > 法语学习 > 国内考试
文章搜索:
2009年6月考试真题-法语高级(A级)-上海市紧缺人才小语种考试

http://www.yuanFr.com 编辑:yuanFr 发布时间:2009-11-17
[加入ViVi收藏夹] [收藏到365Key] [ ]

上海及长江三角洲紧缺人才“小语种”(非英语语种)项目

法语高级考试

                                                                            2009年6月14日

笔试试卷(A)

 

第一部分     

一、单项选择(每小题1分,共20分。)

根据听到的对话或文章内容,从选项中选择一个正确答案填入空格内。

1.   Selon quels critères fixe-t-on le prix ?

a)         Ça dépend de deux choses : le nombre de tonnes et le rythme de livraison

b)         Selon qu’on prend 50 tonnes ou 100 tonnes

c)         Selon les dates de livraison

d)         Ça dépend du volume de la commande.

2.    Combien de variétés de lait en poudre pour bébés et lesquelles ?

a)        Quatre variétés : pasteurisé non salé, salé, écrémé et non écrémé

b)        Cinq variétés : avec matière grasse, écrémé, non gras, non salé et 26 % d’humidité

c)        Trois variétés : écrémé, instantané et avec 26 % de matière grasse

d)        Deux variété : écrémé et instantané

3.    Quel poste Loïc a-t-il trouvé ?

a)        un poste d’informaticien

b)        un poste de stagiaire

c)        un poste à mi-temps

d)        une boîte d’informatique

4.   A quel moment précis celui qui expédie à l’étranger des marchandises par bateau peut-il recevoir un reçu pour l’embarquement ?

a)   Au moment de la livraison des marchandises

b)   Au moment où l’on remet la déclaration d’expédition

c)   Au moment des vérifications

d)   Au moment de l’embarquement

5.   Qu’est-ce qui a provoqué la chute du client âgé ?

a)        Le sol était glissant.

b)        Il souffrait d’une jambe ce jour-là

c)        Quelqu’un l’a poussé

d)        La raison reste inconnue.

6.    A quelle condition Madame Vincent accepte finalement d’accorder à Monsieur Legrand un délai supplémentaire de paiement ?

a)    régler au moins 50 % de la traite à l’échéance

b)    régler plus de la moitié de la traite

c)    régler 30 % de la traite  

d)    régler plus d’un tiers de la traite

7.    A quoi est réservé le reste de la journée de mercredi ?

a)    visite de l’échangeur N°5 et discussion sur cette visite

b)   discussion sur des projets ou des études de l’Association internationale de la Construction

c)    s’inscrire dans un groupe de travail

d)    visite de l’échangeur N°10 et discussion sur des projets de l’Association

8.    Pourquoi refuse-t-on de reprendre son ordinateur et de le lui rembourser ?

a)        Parce que cet ordinateur lui a coûté cher.

b)        Parce que l’ordinateur marche assez bien.

c)        Parce que c’est un ordinateur en promotion.

d)        Parce que cet ordinateur est défectueux.

9.    Combien d’exemplaires faut-il prendre pour avoir droit à 20 % de réduction ?

a)        2500 exemplaires

b)        1500 exemplaires

c)        5800 exemplaires

d)        2000 exemplaires

10.   Quels sont les avantages sociaux dont bénéficient les ouvriers dans cette entreprise?

a)    Ils bénéficient d’horaires flexibles.

b)    Ils bénéficient de l’ensemble des avantages sociaux prévus pour le personnel en plus d’un système de primes de productivité.

c)    Ils bénéficient des assurances obligatoires

d)    En plus des avantages prévus pour tout le personnel, ils bénéficient d’un système de repos.

Article 1

11.   Quelle est la distance que le Concorde est capable de couvrir sans escale ?

a)    5600 km

b)    11500 km

c)    6500 km

d)    23000 km

12.   A quelle vitesse pourrait-il transporter ses passagers ?

a)    A une vitesse trois fois plus grande que la vitesse du son.

b)    A une vitesse deux fois moins grande que la vitesse du son

c)    A une vitesse deux fois aussi grande que la vetesse du son.

d)    A une vitesse deux fois supérieure à la vitesse du son.

13.   Que représente le Concorde sur le plan économique ?

a)    une réussite

b)    une erreur

c)    un échec total

d)    une victoire

Article 2

14.    Qu’est-ce qui pousse les gens de banlieue à travailler à Paris ?

a)                Ils sont attirés par le côté confort de la vie en plein centre de la ville.

b)                Ils sont attirés par les perspectives d’emploi au centre-ville

c)                Ils sont attirés par les équipements sociaux et culturels du centre

d)                Ils sont attirés par les conditions de logement

15.    Quel est le rêve des habitants vivant éloignés du centre ?

a)                Ils rêvent de vivre ailleurs.

b)                Ils préfèrent vivre sur place sans bouger.

c)                Ils rêvent d’acheter des logements en banlieues.

d)                Ils rêvent de trouver une vie sociale meilleure.

16.    Quelle est l’attitude de la plupart des gens vivant à Paris ?

a)                Ils sont mécontents de leur situation actuelle.

b)                Ils sont contents de vivre à Paris.

c)                Ils rêvent de vivre éloignés de Paris.

d)                Ils rêvent de vivre en banlieue.

Article 3

17.    Quelle est la part de la région parisienne dans la production nationale ?

a)                le cinquième de la production nationale

b)                moins du quart de la production nationale

c)                plus du quart de la production nationale

d)                le tiers de la production nationale

18.    Qu’est-ce qu’on entend par la « décentralisation culturelle » ?

a)               développer les activités culturelles en province

b)               développer davantage les activités culturelles à Paris

c)                guider la vie intellectuelle et culturelle de la France

d)               encourager les gens à participer aux activités culturelles

 

19.    Qu’est-ce qui est à l’origine des quatre inaugurations à Paris ?

a)                    la politique culturelle de la France

b)                    la décentralisation culturelle

c)                    le souci de rénover la ville de Paris

d)                    le bicentenaire de la Révolution 1789

20.    Comment les transformations de Paris ont-elles été accueillies par le public ?

a)          On s’y oppose dans un premier temps, puis on se calme.

b)          On s’y oppose absolument.

c)          On y reste indifférent.

d)          On est sans opinion.

第二部分  阅读理解

二、单项选择(每小题110分。)

根据文章内容,从选项中选择一个正确答案填入空格内。

TEXTE A

                                                                                                                                                                     La passion automobile des Français

        Pour Barthes, la voiture est le symbole même de la « promotion petite-bourgeoise ». De fait, jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, elle appartenait seulement aux milieux riches et sa possession représente une haute valeur pour se distinguer des autres.

        Albert Dion, fondateur de l’Automobile Club de France, est alors le premier qui a construit la voiture à essence. Cependant, lorsque éclate la guerre de 1914, les Etats-Unis comptent une voiture pour 5,3 habitants quand la France n’en possède qu’une pour 44. Le prix d’une automobile correspond alors à 400 journées de travail d’un ouvrier français, contre 25 d’un ouvrier américain.

        Réalité évidente aux Etats-Unis, dès le lendemain de la Première Guerre mondiale. La généralisation de la voiture ne s’accomplira en France que beaucoup plus tard.

        En 1949, 2% seulement des acheteurs de voitures sont des ouvriers ; ils seront 7% en 1955. A la même époque, il n’y a pas plus d’un ménage sur cinq qui possède une voiture ; on en compte aujourd’hui environ quatre sur cinq.

        Au cours des vingt dernières années, les taux d’équipement automobile des milieux sociaux les plus modestes (paysans, artisans, ouvriers, employés...) se sont évidemment rapprochés de ceux des milieux plus riches (cadres moyens, cadres supérieurs, avocats, médecins...) : un peu moins de 90% pour le premier groupe, un peu plus de 95% pour le second. Ce processus de « généralisation du bien automobile » s’est même étendu à la multi-possession (deux voitures ou plus par ménage) qui, pendant longtemps, était apparue comme l’un des signes les plus déterminants de la différence sociale. Depuis 1973, le taux de multi-équipements des ménages ouvriers a triplé et celui des agriculteurs et employés a doublé, augmentations très supérieures à celles observées chez les cadres et avocats. Ces derniers restent cependant les plus nombreux « multi-propriétaires », avec environ 50% des ménages propriétaires de deux voitures.

Sur l’ensemble de la population, on constate qu’il n’existe pour ainsi dire plus de ménages sans automobile, en dehors des personnes seules et des personnes âgées.

Outre la multi-possession, le choix du modèle automobile et de la marque constitue également des indications de la différence sociale. Comme tous les biens de consommation, l’automobile a, outre sa valeur d’usage, une valeur de symbole. Celle-ci intervient comme élément nécessaire d’un style de vie, lequel fonctionne comme signe de possession d’une position dans l’espace. Au-delà des difficultés liées à la crise économique de ces dernières années (augmentation du prix de l’essence et des voitures, réduction du crédit...), on observe encore que la passion automobile continue. Dans la possession de l’automobile, comme dans celle d’autres biens de consommation durables (réfrigérateurs, télévision, machine à laver...), la différence sociale n’a pas disparu, mais elle devient moins évidente.

 

1.        Qu’est-ce qu’on entend par la « promotion petite-bourgeoise » ?

a)        La réussite sociale

b)        La situation économique

c)        Le statut de la bourgeoisie

d)        Le statut de citadins

2.        Quelle était la situation de l’automobile en France lors de l’éclatement de la Première

      Guerre mondiale ?

a)          La France comptait une voiture pour 5, 3 habitants.

b)          Elle en possédait une pour 44 habitants.

c)          Elle en comptait une pour 25 habitants.

d)          La France en possédait quatre pour cinq.

3.        Qu’est-ce qui était un signe déterminant de la différence sociale pendant une longue

    période ?

a)        La multi-possession

b)        Le choix de modèle

c)        Le choix de la marque

d)        Le choix de la voiture

4.        Dans quels milieux sociaux, le taux de multi-équipements a augmenté le plus vite ?

a)        Dans les ménages d’agriculteurs

b)        Dans les manages de cadres moyens

c)        Dans les ménages d’avocats

d)        Dans les ménages ouvriers

5.        Dans quel milieu social constate-t-on le plus grand nombre de multi-propriétaires ?

a)        Dans les milieux de cadres et d’avocats

b)        Dans les milieux d’agriculteurs

c)        Dans le milieu de fonctionnaires

d)        Dans le milieu d’ouvriers

 

TEXTE B

                                                                                                                                                                                         La violence dans la société moderne

             Il semble qu’en France, comme partout dans le monde, la violence soit en train de devenir un phénomène de la vie de tous les jours. Le gouvernement français a récemment nommé une commission pour étudier le problème de la violence en France. Son diagnostic est formel.

             Dans les usines, dans la rue, dans les conflits sociaux, dans les relations personnelles et sociales, il existe une agressivité nouvelle. Les insultes, la violence   physique, le vandalisme font partie des moyens d’expression personnelle tout comme les enlèvements et les explosifs font partie de l’arsenal des terroristes. Cette violence vient souvent du besoin d’affirmer qu’on existe, du besoin d’être entendu dans un monde qu’on croit sourd. C’est quand il n’est plus possible de parler ni de comprendre qu’on a recours à la violence.

 La violence n’est pas une maladie nouvelle de notre société, mais il semble que nous soyons de moins en moins capables de tolérer le sentiment d’insécurité qu’elle  provoque. Mais pourquoi cette panique ? Et de quoi a-t-on peur ?

       
 Des jeunes d’abord. Trois personnes sur quatre pensent que les jeunes sont plus facilement tentés par la violence que les adultes. Et beaucoup de gens citent la délinquance des jeunes comme un problème majeur de notre société. Parmi les facteurs sociaux qui sont responsables de la délinquance juvénile on cite souvent la ville. Dans les villes de moins de 3 000 habitants la délinquance des mineurs est de 2,2 pour cent. Dans celles de 50 000 à 100 000 habitants, elle est de 10,5 pour cent. Il semble aussi que la criminalité augmente avec la hauteur des immeubles. Dans les grandes villes, les enfants sont non seulement condamnés à vivre dans la stérilité du béton, mais ils sont souvent exilés de leur propre maison. En effet, il est généralement interdit de laisser les enfants jouer dans les escaliers ou marcher sur les pelouses.

 Souvent les enfants n’ont rien à faire et ils s’ennuient. « Ils devraient faire du sport, ça les occuperait », dit-on souvent. Oui, mais le sport est devenu, lui aussi, une activité très organisée et très compétitive. Il existe une obsession de la victoire et du succès qui contamine tous les aspects de la vie, même les loisirs. Et cette obsession du succès est peut-être, elle aussi, une forme de violence contre les individus... tout comme le matraquage publicitaire et la tyrannie de l’argent.

        
 Il semble que toutes les restrictions imposées aux habitants des villes les rendent encore plus agressifs. Il suffit de conduire dans Paris à six heures du soir pour s’en apercevoir. Dans les grandes villes on tue, on viole et on vole plus que dans les petites villes. En France, par exemple, le 3/5 des crimes graves sont commis dans les sept grandes regions urbaines.

Pour lutter contre l’anonymat de la ville, certains membres de la commission ont proposé qu’on encourage les camelots et les artistes de la rue. « Camelots, musiciens, chanteurs et mimes méritent de retrouver leur place dans la rue, disent-ils. Leur présence rassure et elle apporte une animation, une spontanéité et une joie dont les habitants des villes ont bien besoin. »

1.        Dans quelle circonstance a-t-on besoin de recourir à la violence ?

a)        Quand on a besoin d’être entendu

b)        Quand on a besoin d’être compris

c)        Quand on ne peut pas se faire comprendre dans ce monde qu’on croit sourd.

d)        Quand on a besoin de se protéger

2.        Selon le texte, quel est le facteur le plus direct de la délinquance juvénile ?

a)        La pauvreté des parents

b)        Les mauvaises conditions de vie

c)        La ville en béton où s’ennuient les jeunes

d)        La vie communautaire

3.        D’après le texte, quelles mesures faut-il adopter pour éloigner la délinquance des

   jeunes ?

a)        Il faut animer l’environnement de la ville sur le plan culturel.

b)        Il faut occuper les enfants en leur faisant pratiquer le sport.

c)        Il faut leur donner des cours de civisme.

d)        Il faut leur donner des cours de culture physique.

4.        Quelles sont les nouvelles formes de violence en France ?

a)        Insultes, violences physiques, vandalismes etc

b)        Cambriolages et vols de tous genres

c)        Enlèvements et explosifs contre des individus

d)        Obsession de la victoire, matraquage publicitaire, tyrannie de l’argent etc.

5.        Selon le texte, quelles pourront être des solutions au problème de la violence dans les

   villes ?

a)        Il faut augmenter le budget pour améliorer la qualité de vie des habitants.

b)        Il faut améliorer les conditions de vie des urbains.

c)        Il faut faire revenir les artistes de la rue dans les villes.

d)        Il faut encourager les gens de la ville à organiser davantage d’activités artistiques.

 

三、 文章缩写(1题,共20分。)

根据提供的短文内容,将其缩写成200字的摘要。

                                                                                                                                                                                                                                                          Le rôle de l’auto et de l’avion dans le commerce moderne

                Il est d’usage d’assigner pour point de départ au XXe siècle la date à laquelle s’ouvre le premier conflit international. Mais le hasard veut que la première année du siècle soit véritablement celle d’une révolution technique, qui, bien plus que la guerre, va modifier la civilisation et, avec elle, le commerce : l’automobile, depuis longtemps en chantier, entre dans les moeurs. Echappant aux inventeurs de génie, elle passe aux mains des constructeurs bricoleurs en attendant l’heure de la grande série. Ceux qui l’achètent ne sont plus nécessairement des excentriques ou des fous. Elle n’est plus un simple jouet. Dotée de pneus, elle devient un moyen de transport.

                L’auto ne va pas seulement donner au commerce des facilités matérielles de liaison, comme a fait le chemin de fer. Elle lui apporte un affranchissement. Là où le rail dictait un trajet, là où le train rassemblait des foules à heures fixes, l’auto rend la liberté aux hommes. Elle conduit n’importe où et n’importe quand, au gré de l’individu. La liberté, dont elle est le moyen, ne saurait pourtant être l’anarchie (au sens propre, état d’un peuple qui n’a plus de gouvernement ; ici, désordre) ; il faut bien assigner des règles à la circulation. Si l’automobiliste est libre d’aller où bon lui semble, c’est à la condition de respecter le Code de la route. L’Etat a son mot à dire ; il est de son devoir de déterminer les règles du jeu. Le XX e siècle sera celui des interventions de l’Etat, qui assurera la police de la production, des échanges et de la consommation.

                A l’échelle du village ou de la cité, l’auto déplace le commerce : le garagiste prend la succession du maréchal-ferrant, la station-service évince la station de chemin de fer, le quartier de la gare perd sa primauté au profit de l’axe qui prolonge la grand-route.

       A l’échelle de la nation, l’auto diversifie les courants du trafic. Elle rénove le colportage : la livraison à domicile apporte la vie à des régions que le rail avait oubliées, permet aux villes d’allonger leurs tentacules sur la campagne, et aux ruraux de prendre le contact avec les villes. L’aménagement des routes, puis des autoroutes, modifie le réseau des échanges. Autour de l’automobile, de sa production, de sa vente, de son emploi, de son entretien, grandit un peuple d’ouvriers, de concessionnaires, de mécaniciens, de cantonnier, de raffineurs, de prospecteurs, qui détermine de vastes mouvements d’affaires, tandis que périclitent les voies ferrées les plus concurrencées.

    A l’échelle du monde, l’apparition de l’auto a un autre sens : elle annonce, avec le règne du pétrole, la fin de la suprématie du charbon. Ce qui signifie que l’Angleterre cessera d’être la première puissance du monde. Dès le début du siècle, elle cède le pas aux Etats-Unis sur plusieurs terrains : dans la métallurgie, le textile. Le port de New York bat le port de Londres. Le dollar commence à rivaliser avec la livre. En même temps que l’Angleterre, c’est toute l’Europe qui amorce son déclin : l’Espagne est vaincue à Cuba par l’Amérique, la Russie à Tsoushima par le Japon. Et sans doute n’est-ce point là le fait de l’auto ni du pétrole. Mais, enfantée par des cerveaux français, belges et allemands, l’auto aura bientôt Detroit pour capitale, et le temps viendra où l’Amérique construira en une année plus de voitures que n’en possédera toute l’Europe, cependant que le pétrole donnera la prééminence non seulement à l’américaine Standard Oil (grand trust du pétrole américain) mais aussi, dans le royaume de la pétrochimie, aux matières plastiques ou aux textiles synthétiques de Du Pont de Nemours. De la voiture Ford au fil d’Orlon ou au tissu de Dacron, la chaîne est continue, et l’Europe est vassale (vassal = personne liée à un suzerain par l’obligation de foi et hommage, et qui lui doit des services personnels ; ici, l’Europe, qui est sous la domination économique de l’Amérique).

   L’avion, lui aussi, vient au monde avec le siècle ; mais il ne joue pas de rôle commercial avant vingt ans d’exploits et d’essais. Même ensuite, il ne tient pas dans l’économie une place comparable à celle de l’auto. Les lignes aériennes rapetissent assurément la planète, ouvrent à la civilisation des régions jusqu’alors interdites ou négligées, concurrencent les voies de terre et de mer, survolent les pôles. Mais la machine volante, le plus souvent, reste prisonnière d’une infrastructure coûteuse et sert plus au transport collectif qu’aux vagabondages individuels

   Malgré la double conquête de l’air et de l’espace, le XXe siècle demeure celui de la voiture automobile, qui permet des conquêtes plus modestes, mais plus immédiatement efficaces. Les autres prouesses (grand exploit) techniques de ce temps, dans le domaine de l’électricité ou de l’électronique, du cinéma, de la radio ou de la télévision, de la mécanique ou de la chimie, ne font guère que prolonger les inventions du siècle précédent. Avec elles changent le niveau de vie et le genre de vie. En elles, le commerce trouve de nouveaux moyens ou de nouveaux objets. Aucune d’elles n’a le poids de l’auto, dont les usages sont universels ; car celle-ci remplace la carriiole à la campagne, le chameau dans le désert ; elle devient tracteur aux mains des paysans, camion aux mains des transporteurs, bus pour les citadins, car pour les voyageurs, char pour les combattants. Et, plus encore qu’un outil, elle est une passion.

第三部分  语法词汇

四、  单项选择每小题110分。)

从四个选项中选择一个正确答案填写在空格内。

1.    Lucien et Jeanne rêvent d’aller voyager en Asie depuis longtemps, ______voilà en Chine !

a)    Eux                 b)   Les                   c)   Ils               d)   En

2.    ________  nous raterions le train, nous pouvons retarder le voyage de quelques jours.

a)    A condition que   b)   Au cas où         c)   Si              d)   Pourvu que

3.    Avez-vous une idée de ____________  était Shanghai il y a trente ans ?

a)    ce qu’                b)   celui qui                 c)  ce qui            d)   lequel

4.    Sa santé est trop faible __________  on lui permette un voyage d’affaires à l’étranger.

a)    pour qu’            b)   de manière qu’    c)  à moins qu’   d)   si bien qu’

5.    Ne dites ce que nous vous avons dit à __________  de vos collègues.

a)    personne         b)   quiconque        c)  quelqu’un     d)   aucun

6.    Selon cette agence de presse japonaise, le récent tremblement de terre _____  plus de six mille morts.

a)   a fait                     b)   aurait fait           c)  ferait             d)   avait fait

7.   _______________  belles que soient ces fleurs, on ne les achètera pas.

a)   Quelques             b)  Quelque                   c)  Quelles        d)  Qu’elles

8.   Le jeune homme qui a seulement   _____________  vingt ans a joué un rôle important dans la rénovation technique de l’Usine.

a)   quoique              b)   quelque             c)  quel que           d)  quoi que

9.   Lucie ne met pas beaucoup d’enthousiasme à faire son travail. Son patron a l’impression qu’elle travaille un peu ____________________ .

a)   n’importe quoi                             b) n’importe comment 

c) n’importe laquelle                            d)n’importe lequel

10.  Luc a mangé ce midi avec tant d’appétit comme s’il _______________ depuis plusieurs jours.

a)   n’a rien mangé    b) ne mangeait rien    c) ne mange rien       d)n’avait rien mangé

五、填充题每小题110分。

根据句子内容填入适当词或动词适当时态使句子内容完整。

1.      Personne ne sait ____________ a fait Vincent dans la nuit de samedi à dimanche.

2.      L’état de cette maison est __________ qu’on ne peut plus l’habiter sans risques.

3.      Il a un ami de longue date sur __________  il peut compter quoi qu’il arrive.

4.      Cette pièce n’est pas grande. Elle fait juste six mètres ____________   huit.

5.      Louise compte ______________  les dix meilleurs étudiants de cette université.

6.      La crise économique en cours s’avère plus grave qu’on ___________  le pensait.

7.      Monsieur Li est le seul ingénieur chinois _____________ avoir visité cette usine ultra-moderne américaine.

8.      Cet accident de travail est ______________ à la négligence de l’ouvrier.

9.      Les étudiants ont d’autant _______________ compris ce texte qu’ils l’avaient déjà lu plusieurs jours auparavant.

10.  Elle va essayer de faire vite son travail _________  qu’elle peut.

第四部分     

六、法译中(每小题3分,共15分。)

根据文章内容,将划线部分的句子翻译成中文。

                                                                                                     Le patrimoine

(1)  Les grands monuments modernes qui font la fierté des Parisiens sont décidément bien fragiles. De Beaubourg à l’Opéra Bastille, en passant par la Cité de la musique, la Grande     Arche de la Défense ou l’Institut du monde arabe, tous ces édifices construits récemment montrent déjà des signes de faiblesse.

(2)  Les spécialistes sont aujourd’hui à leur chevet. Pour Beaubourg, à bout de souffle après vingt ans de fonctionnement, le diagnostic a été sans appel, et le remède radical. Fin 1997, le Centre a été fermé pendant deux ans pour bénéficier de grands travaux de réhabilitation. Coût : 600 millions de francs.

      Qui faut-il accuser ? La fréquentation assidue des touristes ? L’usure prématurée des nouveaux matériaux ? La pollution ? Les architectes, les constructeurs ? (3) Seule certitude, la liste est longue des bâtiments publics victimes d’avaries. Et les monuments modernes semblent moins armés pour défier le temps que Notre-Dame ou la Tour Eiffel.

      (4)Aujourd’hui des voix s’élèvent parmi les spécialistes. Commandant la fermeture prolongée de Beaubourg, Claude Mollard, l’un des fondateurs du Centre, jette un pavé dans la mare. Selon lui, l’Etat aurait sous-estimé le succès de Beaubourg, qui attire chaque année 8 millions de visiteurs. (5)Au lieu d’entretenir le bâtiment régulièrement depuis son ouverture en 1977, on a trop attendu. Résultat : Beaubourg est vieux avant l’âge. Une « erreur de prévision » qui risque de coûter très cher. Claude Mollard est persuadé que beaucoup de visiteurs ne retrouveront plus le chemin de Beaubourg après deux longues années de séparation forcée.

七、  中译法(每小题3分,共15分。)

          大商场与小商铺

          1法国随着经济的蓬勃发展,涌现出大量大型综合商场。于是原有的小商铺和这种大卖场展开了激烈的争夺顾客战。

          2)总的来说,小商铺仍然占椐重要的地位。它们往往集中在市中心的步行街。(3)一般以商品质量上乘、款式新颖、设计独特以及待客热诚周到著称。(4)但是在食品领域,大卖场大有取代小商铺的趋势。

          5)超级商场和特级商场均采用无人售货和顾客自选的形式。其货物花色品种繁多,价格低廉极具竞争力。

 
页码:第[1]页 
来源:上海市紧缺人才小语种考试办公室 BBC《MUZZY》初学法语字幕视频教程
[关闭窗口] [ ] [打印] [法语学习网址]
·热点资讯推荐· 缘缘法语社区
·学习文章推荐· 学习资源下载

精品推荐
阅读排行
·TEF阅读理解试题
·马晓宏《法语》一册自测题
·TEF考试题解析
·TEF考试真题(语法词汇单选)解
·浙江省自考试题:二外法语(含答案
·法语四级语法试卷
·法语TEF基础阶段测试题(1)
·09年大学非专业法语四级考试开始
·TEF模拟试题1
·cela面试题集锦
 
关于缘缘 | 免责声明 | 广告服务 | 联系方式 | 意见反馈 | 常见问题 | 网站导航
Copyright©2005-2008 yuanFr.com. All Rights Reserved. 缘缘法语 版权所有 QQ群:7956287 14783316 8158368 Msn群:mgroup28325@hotmail.com